L’encyclique du Pape, « Caritas in Veritate » offre une nouvelle vision

English version: click here

pope-benedict-xvi
Caritas Internationalis soutient l’accent mis sur le retour de l’éthique dans l’économie mondiale, comme stipulé dans l’encyclique du Pape Benoît XVI, « Caritas in Veritate » (L’Amour dans la Vérité).

Lesley-Anne Knight, la Secrétaire générale de Caritas Internationalis a déclaré : « Caritas in Veritate met en avant, à juste titre, la manière dont la recherche aveugle du profit au détriment de l’éthique est devenue nuisible au progrès, aux personnes et à la planète sur laquelle nous vivons. »

Selon le Pape Benoît XVI, c’est uniquement à travers la charité guidée par la foi et la raison qu’il est possible d’atteindre des objectifs de développement à valeur plus humaine et humanisante.

Il déclare : « Le risque de notre époque est que l’interdépendance de fait des personnes et des nations ne soit pas accompagnée d’une interaction des consciences et des esprits qui permettrait un véritable développement humain. »

Dans son encyclique, le Pape Benoît XVI affirme que tandis que certains états ont tiré profit au cours des quatre dernières décennies, « d’autres régions vivent toujours dans une situation de privations comparable à celle qui existait à l’époque de Paul VI, et dans certains cas, on peut même parler de dégradation. »

Le Pape dénonce la déréglementation des marchés et appelle à un rôle plus important de l’Etat et des dirigeants politiques dans l’économie, ainsi qu’un retour aux fondations éthiques de la finance. Il déclare : « L’articulation des autorités politiques au niveau local, national et international est l’un des meilleurs moyens d’ouvrir la voie au processus de la mondialisation économique. Il s’agit également de la manière de garantir que les fondations de la démocratie ne seront pas ébranlées. »

Le Pape Benoît XVI appelle à une aide plus conséquente et plus efficace : « L’aide économique, pour qu’elle soit consistante avec ses objectifs, ne doit pas avoir d’autres finalités. Elle doit être distribuée avec l’implication non seulement des gouvernements des pays bénéficiaires, mais aussi des agents économiques locaux et des diffuseurs de la culture au sein de la société civile, dont les Eglises locales. »

« Les pays les plus développés économiquement devraient faire tout ce qui est en leur pouvoir pour accorder des parts plus importantes de leur Produit National Brut à l’aide au développement, respectant ainsi les obligations imposées par la communauté internationale à cet effet. », affirme-t-il, en suggérant que les contribuables des pays les plus riches puissent décider de la manière dont ils octroient une partie de leurs impôts.

Le Pape a incité la communauté internationale à s’unir pour reconnaître « notre responsabilité solennelle à transmettre la terre aux générations futures dans des conditions qui leur permettent d’y vivre convenablement et de continuer à la cultiver. »

Selon lui, les gouvernements doivent « garantir que les coûts économiques et sociaux liés au partage des ressources écologiques soient reconnus avec transparence et entièrement pris en charge par ceux qui les contractent et non par les autres personnes ou les générations futures. »

Tags: , ,

One Response to “L’encyclique du Pape, « Caritas in Veritate » offre une nouvelle vision”

  1. degboué Says:

    cette petite exégèse elencyclique est parfaite et evrait être publiée asous touteslesformes deconmmunication deproximité c’est un bon outil pour l’nimation qui oit redevenir notr ction au quotidien

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: