Caritas aux côtés d’autres agences pour évaluer la situation des expulsés d’Angola

Kinshasa, le 09 octobre 2009 (caritasdev.cd) : Près de 18.000 congolais expulsés de l’Angola ont été enregistrés pour le seul mois de Septembre 2009 dans la Province du Bas-Congo. En outre, 8.000 nouveaux expulsés y sont arrivés, pour la seule journée du 08 octobre 2009, selon radio Okapi. Muanda et Tshela sont les deux Territoires les plus affectés par l’arrivée de ces refoulés démunis de tout et épuisés par la faim et les violences qu’ils ont subies de la part des services de sécurité angolaise. Voilà pourquoi une mission d’évaluation inter agence séjourne depuis jeudi 08 octobre 2009 au Bas-Congo, à laquelle participe Caritas Congo, rapporte caritasdev.cd.

La difficulté de coordination des statistiques et de la réponse ainsi que le besoin de suivre la dynamique que peut prendre cette situation dans les jours à venir ont conduit l’Inter cluster à diligenter cette mission d’évaluation inter-agences dans la province du Bas Congo.

Cette mission est appelée à évaluer et définir le niveau/degré de vulnérabilité atteint par les expulsés voir la population des localités concernées, apprécier les mécanismes locaux de protection et de réponse aux besoins humanitaires engendrés le cas échéant, recommander des actions concrètes pour un meilleur encadrement de la population en général et des expulsés en particulier et soutenir les efforts de la coordination et ’harmonisation des statistiques d’expulsés et la clarification sur les cas de viols et violences (conjointement avec les autorités gouvernementales provinciales pour faciliter l’assistance).

Dans l’entretemps, plusieurs exactions sont rapportées par les organisations locales et internationales oeuvrant au Bas Congo, où la population d’accueil tente tant soit peu de subvenir aux besoins multiples des expulsés. Par ailleurs, ces derniers jours certains expulsés Congolais s’en prennent aux ressortissants angolais vivant dans cette région tandis que le Gouvernement central a décidé également d’expulser en représailles les ressortissants angolais en situation irrégulière en RDC. Cette situation risque de dégénérer si des mesures concrètes ne sont pas mises en place pour encadrer ces populations. D’autres expulsés arrivent
par la Province du Kasai-Occidental. Sur le plan diplomatique, une commission mixte RDCAngola a été mise sur pied pour régler le différend, mais aucune avancée n’est à ce jour enregistrée.

Pour rappel, les expulsions des Congolais et d’autres ressortissants africains ont débuté depuis 2003. Cependant, elles ont repris avec une violence exceptionnelle depuis janvier 2009.

Tags: , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: