Mbandaka/RDC : l’aéroport repris par l’armée congolaise après une attaque des « insurgés Enyele »

Mbandaka, le 04 avril 2010 (caritasdev.cd): les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont repris dimanche en fin d’après-midi le contrôle de l’aéroport de Mbandaka, avec l’appui des Casques Bleus de la Mission de l’Onu au Congo (MONUC), a indiqué Radio Okapi, citant des sources onusiennes. Cet aéroport et une partie du centre-ville avaient été attaqués par surprise par des « insurgés Enyele ».

C’est après d’intenses combats à l’arme lourde que cet aéroport est repassé sous le contrôle de l’armée congolaise, souligne la source. En fait, à en croire le Gouverneur de la Province de l’Equateur, Jean-Claude Baende, Mbandaka s’est réveillé « par l’entrée des insurgés Enyele. Ils ont réquisitionné le bateau Malaika de la société TFCE ». Interrogé par Radio Okapi, le Gouverneur a souligné que, voulant contrôler ce bateau, les éléments de sécurité ont été débordés par les insurgés, supérieurs en nombre au port. « Ils sont entrés dans la ville, ont progressé vers la résidence du Gouverneur, également au bâtiment administratif et à l’Assemblée provinciale. Une partie des assaillants s’est dirigée vers l’aéroport de Mbandaka. Mais, l’armée est en train de se réorganiser pour récupérer rapidement la situation », annonçait-il dans l’avant-midi, appelant la population au calme et à la vigilance.

Les insurgés sont donc entrés dans la ville par le port de Bakita, vers 10 heures locales. Des témoins affirment qu’ils étaient tous habillés en civil, avec des armes blanches. Ces détails contrastent pourtant avec l’échange des armes à feu dont les détonations se sont entendues toute la journée pascale. Difficile de donner à ce stade un bilan de cette attaque de Mbandaka. Toutefois, des sources contactées par caritasdev.cd signalent la mort d’un père de famille au quartier Mbandaka I, dans la Commune portant le même nom. Sa tension artérielle s’est gravement perturbée à cause des tirs nourris des armes, qui se poursuivraient jusque tard dans la nuit. La MONUC fait aussi état de la mort d’un casque bleu ghanéen, atteint à bord d’un véhicule blindé qui se rendait vers l’aéroport.

Le climat d’insécurité et la panique de ce dimanche n’ont pas encore permis aux équipes de la Caritas de procéder à une évaluation initiale, qui sera faite dès que possible.

Pour rappel, les insurgés Enyele sont identifiés aux guerriers d’un certain chef Udjani. Les Enyele se disputent depuis 1946 des étangs piscicoles poissonneux avec les Monzaya dans le district de Sud-Ubangi dans la Province de l’Equateur. Une nième crise a éclaté en novembre 2009, autour de la localité de Dongo et serait à la base de l’insurrection actuelle. Les affrontements meurtriers qui s’en sont suivis ont provoqué le déplacement de plusieurs centaines de milliers des personnes dans les Territoires de Kungu et de Libenge. Environ 115 000 personnes ont dû même traverser la rivière Ubangi, pour trouver refuge en République du Congo. Cette attaque survient plusieurs mois après le contrôle par les FARDC des localités investies par
les Enyele dans le Sud-Ubangi.

Tags: ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: