Déclaration de la Conférence épiscopale à l’issu de la 91e assemblée plénière

Au cours de la 91ème Assemblée Plénière, nous, Evêques de Côte d’Ivoire, nous sommes penchés avec grande préoccupation sur la situation sociopolitique qui prévaut en Côte d’Ivoire depuis le 28 novembre 2010, date du second tour de l’élection présidentielle. Cette élection qui était censée nous ramener sur le chemin de la paix nous a malheureusement replongés dans une crise qui a occasionné des milliers de réfugiés et des pertes en vies humaines.

Nous nous inclinons profondément devant la mémoire de toutes les victimes qui ont payé le lourd tribut d’une culture de la violence portée par une idéologie de haine qui se développe de plus en plus dans notre société.

Nous, Evêques de Côte d’Ivoire, condamnons toutes ces tueries au nom de la dignité de la personne humaine chère à Dieu. C’est aussi au nom du respect de la vie humaine que nous nous insurgeons contre l’utilisation de la force, de la violence et de toutes sortes d’armes pour résoudre la crise post-électorale ivoirienne.

Qu’on nous épargne une autre guerre qui ne fera qu’accentuer la détresse et la misère et alourdir le bilan des morts. A cet effet, nous faisons nôtres ces paroles du Serviteur de Dieu Paul VI, paroles prononcées lors de la journée mondiale de la Paix en 1976 : « II faut avant tout donner à la Paix d’autres armes que celles destinées à tuer et à exterminer l’humanité. Il faut surtout les armes morales qui donnent force et prestige au droit international, à commencer par l’observation des pactes »

Nous voudrions aussi saisir cette occasion pour éclairer nos chrétiens et tous les hommes de bonne volonté sur les fausses accusations portées contre quelques membres du collège épiscopal ivoirien. Nous tenons à rassurer le peuple de Dieu, l’opinion nationale et internationale qu’aucun membre de la hiérarchie catholique n’a trempé dans quelque acte de corruption ni ne s’est rendu coupable d’un quelconque détournement.
Nous, Evêques de Côte d’Ivoire, invitons les fidèles catholiques et tous les hommes de bonne volonté à suivre la voie de la recherche de la vérité et de la justice.

Enfin, Nous les exhortons à ne pas se décourager mais à persévérer dans la prière et l’amour du prochain pour une Côte d’Ivoire plus unie et plus fraternelle.

Fait à Bingerville le 23 janvier 2011

Vos Pères les Evêques de Côte d’Ivoire

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: