Archive for February, 2012

Don des élèves des écoles Mission Catholique de Niamey

February 16, 2012

La solidarité une valeur qui s’apprend


« Chaque jour, avant de nous coucher, pensons aux enfants qui n’ont rien à manger ou qui souffrent dans leur peau ou dans leur esprit.

Ils ont aussi le droit de vivre comme nous.

C’est dans cette optique que nous avons pensé, nous élève des écoles mission Catholique de Niamey de venir en aide à nos frères déplacés du Mali qui vivent une situation qu’ils ne méritent pas.

Ils devraient être aujourd’hui en classe comme nous. Mais hélas !

(Source: Caritas Développement – Niger)

Lire la suite

Advertisements

Mgr Jean-Pierre Bassène célèbre une messe d’adieu pour Nicolas Degboué

February 4, 2012

Hommage à Nicolas Degboué prononcé par Soeur Léonie Dochamou

La messe des obsèques de Nicolas Magloire Degboue, ancien secrétaire exécutif de Caritas Afrique, a été célébrée à la Cathédrale de Dakar par Monseigneur Jean-Pierre BASSENE, Président de Caritas Sénégal, en présence de 4 prêtres, aumôniers de Caritas, de l’Abbé Ambroise TINE (Secrétaire Général de Caritas Sénégal) qui a fait une homélie bien appropriée, et de beaucoup d’agents caritas du Sénégal et du CRS qui ont chanté eux-mêmes la messe.

Monseigneur BASSENE après avoir dit toute la reconnaissance des Evêques du Sénégal et de l’Eglise Universelle à Nicolas, a exhorté la communauté chrétienne présente et surtout les femmes, “Colonne vertébrale de l’Eglise en Afrique” à s’impliquer davantage de l’exercice de la charité évangélique, Caritas comme Nicolas a su le faire avec foi, amour et une générosité sans limites.

A sa suite, Soeur Léonie Dochamou, a prononcé l’hommage que voici au nom de Caritas Africa.

« Je voudrais m’acquitter d’un devoir à plusieurs titres mais sans alourdir davantage l’atmosphère de chagrin, de peine et de grande affliction qui entoure notre cher frère et regretté Nicolas Magloire DEGBOUE.

C’est en effet avec beaucoup d’émotion et de tristesse que je prends la parole au nom de la Caritas Africa et des Caritas de la Zone CERAO, devant les dépouilles mortelles de l’illustre disparu, pour présenter nos sincères condoléances à l’Eglise Catholique du Sénégal et à sa Conférence Episcopale, à la veuve, aux enfants ainsi qu’à toute la famille DEGBOUE.

Nous avons été surpris par cette nouvelle qui nous a tous frappés, quels que soient notre rang et le niveau de relation que nous avons eu avec la personne que nous pleurons.

Nous le savions malade et avions fait ce qui était en notre pouvoir pour ses soins en Europe. Il devrait y retourner pour des contrôles. Mais hélas ! La nature dont nous sommes tous tributaires nous dicte ses lois et nous montre ainsi l’évidence des choses. « Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris. Que son nom soit béni »

Quel talent ! Quelle perspicacité ! Quelle ardeur au travail ! Et quelle conviction !

Monsieur Nicolas fut un valeureux soldat au milieu de nous. Le grand combattant a été de toutes les luttes contre la pauvreté sous toutes ses formes et sur toutes les routes d’Afrique et d’ailleurs avec sa famille Caritas. Il a fait don de toute sa vie pour construire l’idéal Caritas au service du développement intégral de l’Homme. Il s’est usé, s’est sacrifié à l’image du Christ qu’il a toujours évoqué au cœur de toute discussion et de toute action.

A quelque niveau que ce fut, il a toujours montré son ardeur, sa foi en l’homme et surtout au développement de son Afrique tel qu’il le concevait.

Oui de son Afrique, celle qui l’a toujours inspiré dans sa détermination à faire changer les mentalités. Certes ses discours n’étaient pas partagés de tous, mais étaient bien entendus et faisaient bouger les choses. Il avait ses convictions et avait toujours cru que l’Afrique a des potentialités pour amorcer son propre développement. Il avait combattu et avait été aussi combattu sur ses idées.

L’intrépide soldat, tel un roseau, il pouvait se plier mais ne jamais casser.

A la lecture de l’Exhortation Apostolique Post Synodale Africae Munus du Pape Benoît XVI, nous avons revu la trame de tous ses combats. Il avait toujours évoqué toutes les ressources dont dispose l’Afrique pour faire face aux multiples défis auxquels ses fils et filles sont confrontés.

« Le devoir appelle » disait-il très souvent. Le meilleur moyen de te donner raison aujourd’hui, cher Nicolas est de poursuivre avec toute l’Afrique ce dur combat du développement, de la réconciliation et de la paix afin que « l’engagement de l’Afrique » « Africae Munus » soit une réalité au quotidien de notre vie.

Nous ne t’oublierons jamais. Tes beaux souvenirs restent gravés dans nos mémoires ; car si au Bénin, notre Caritas, ta Caritas a atteint ce niveau de développement, c’est aussi grâce à toi.

Nous ne saurions jamais te remercier assez. Des Evêques aux Prêtres, sans compter tant de laïcs, ont été marqués par tes séances d’animation, de formation, etc. Tu n’as jamais su t’arrêter lorsqu’il s’agit de développer des arguments pour convaincre : nous avons compris.

La Caritas Africa en général, ta zone CERAO et le Bénin en particulier, la terre de tes ancêtres ne t’oublieront jamais. Même la mort ne pourrait nous séparer car tu es nôtre. Le Seigneur qui sait sonder les cœurs et les reins saura te combler de toute sa divine miséricorde et Marie notre si tendre Mère saura te présenter en vaillant combattant ayant lavé ses vêtements dans le sang de l’agneau sur les routes humaines. Nous pourrions aisément poser sur tes lèvres, ces paroles de Saint Paul Apôtre à Timothée chapitre 4, 6-8 : « Quant à moi, je suis déjà répandu en libation et le moment de mon départ est venu. J’ai combattu jusqu’au bout le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Et maintenant, voici qu’est préparée pour moi, la couronne de justice, qu’en retour le Seigneur me donnera en ce jour-là, lui, le juste Juge, et non seulement à moi mais à tous ceux qui auront attendu avec amour son Apparition. »

Que le Seigneur, l’Alpha et l’Omega te dise : « Fils Bien-Aimé entre dans la joie de ton Maître ».

Va donc ! Et Surtout repose dans le Seigneur, la charité suprême que tu as servie toute ta vie. N’oublie pas d’intercéder pour nous qui sommes encore au front.

Adieu ! Intrépide soldat du Christ, Notre Cher Général, nous serons toujours et toujours fiers de toi. »

Dakar, le 02 février 2012

Source: Caritas Sénégal

Décès de / Death of / Morte de M. / Mr / Sr Nicolas Degboué

February 1, 2012

C’est avec peine que nous avons appris le rappel à Dieu, le Dimanche 29 janvier 2012, à Dakar, de M. Magloire Nicolas Hermann Degboué. Il nous a quittés à l’issue d’une longue maladie.

M. Degboué a été, de janvier 2000 à juin 2007, Secrétaire Exécutif de Caritas Africa. C’est avec beaucoup de dévouement et de détermination qu’il a dirigé la région Afrique de Caritas Internationalis pendant huit années.

Une de ses priorités a été le renforcement de capacités des organisations Caritas membres de la région et, souvent, il assurait lui-même la formation de ceux qui se mettent au service des pauvres et des plus démunis de la société.

Caritas Africa présente ses plus vives condoléances à la famille de M. Degboué, à ses proches et à tous ceux qui ont travaillé de près ou de loin avec lui.

……………………..

It is with much sorrow that we learned the death, on Sunday January 29, 2012, in Dakar, of Mr. Magloire Nicolas Hermann Degboue. He passed away after a long illness.

Mr. Degboue has been, from January 2000 to June 2007, the Executive Secretary of Caritas Africa. It is with a lot of dedication and determination that he has headed the Africa region of Caritas Internationalis for eight years.

One of its priorities was the capacity strengthening of Caritas member organizations in the region and, often, he himself provided the necessary training to those who are at the service of the poor and the destitute members of society.

Caritas Africa presents its deepest condolences to the family of Mr. Degboue, to his relatives and to all those who have worked from near or far with him.

………………………

É com muito pesar, que aprendemos a morte, no domingo 29 de Janeiro de 2012, em Dakar, do Sr. Magloire Nicolas Hermann Degboue. Faleceu depois de uma longa doença.

o Sr. Degboue tem sido, de Janeiro de 2000 a Junho de 2007, o Secretário Executivo da Caritas África. É com um lote de dedicação e determinação de que ele tem dirigido a região da África da Caritas Internationalis de oito anos.

Uma das suas prioridades era o reforço da capacidade de membro da Caritas organizações da região e, muitas vezes, ele mesmo desde da formação necessária para aqueles que estão ao serviço dos pobres e indigentes da sociedade.

Caritas África apresenta suas mais sinceras condolências à família do Sr. Degboue, aos seus familiares e a todos os que trabalharam de perto ou longe com ele.