Caritas Niger s’alarme de la précarité alimentaire des populations rurales


La campagne agricole au Niger a été mauvaise cette année. Le déficit alimentaire est de près de 700.000 tonnes de vivres. Cette situation est causée soit par l’insuffisance des pluies et l’attaque des cultures par plusieurs catégories de chenilles. Nous avons décidé de nous rendre dans la commune rurale d’Ajékiroa dans le département de Dakoro. Serge Xavier Oga est parti à la rencontre des villageois et a partagé avec eux une journée de dures épreuves.

Notre reportage démarre à 10 km de Dakoro. C’est le village de Kamakoro qui retient notre attention. La place du village qui sert à piler le mil qui d’ordinaire grouille de femmes est vide. Pourtant à Kamakoro vivent 875 habitants dont la moitié de femmes. Ici aussi les récoltes n’ont pas été bonnes. En ce matin du vendredi 9 mars, les mortiers, les pillons sont à l’abandon. Seule une femme essaie de sortir quelques grains des épis. Dans le mortier, environ 2 kg de mil. C’est la ration pour une famille de 16 enfants. Ce midi, il n’y a rien au menu…

Source: Caritas Niger

Lire la suite

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: