Caritas Gao au Mali a dû fermer ses portes en raison des conflits

Les refugiés du Nord Mali trouvent un abri au Niger voisin.

Caritas Mali annonce que son personnel de Gao a été obligé de fuir la ville. La mission locale et l’église auraient été détruites. Ce weekend dans le nord du Mali, les rebelles se sont emparés des villes de Kidal, Gao puis Tombouctou.

Rejoint ce matin par téléphone, le père Jean-Jacques, responsable du comité de Caritas Gao, nous a fait un résumé des derniers événements.

« Samedi soir, nous avons réussi à fuir la ville de Gao après avoir appris que certains groupes rebelles islamistes cherchaient à tuer les prêtres et les religieux. Samedi après-midi, les rebelles ont été repoussés de la ville avant de se regrouper et de finalement s’emparer de Gao abandonnée par les forces armées. Nous avons été prévenus ce matin par notre gardien que la mission et l’église ont été détruites. Nous avons également reçu des appels de chrétiens restés à Gao qui nous disent qu’ils se cachent et craignent pour leur vie. Environ 200 chrétiens sont toujours dans la ville. »

Lire la suite

2 Responses to “Caritas Gao au Mali a dû fermer ses portes en raison des conflits”

  1. BRAHIMA Says:

    ce n’ est pas bon l’islam interdit d’offenser autrui

  2. BRAHIMA Says:

    PAS BON DE DETRIURE LES EGLISES ISLAM EST CONTRE

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: